Agriculteurs dans les villes ouest africaines : enjeux fonciers et accès à l’eau.

Guèye Ndèye Fatou Diop, Wone Salimata Seck  et Sy Moussa, Agriculteurs dans les villes ouestafricaines : enjeux fonciers et accès à l’eau, Dakar et Paris, IAGU, Karthala et CREPOS, 2009, 191 p.

Une recherche participative pour le développement durable de l’agriculture urbaine a été conduite de 2001 à 2004 à Dakar, Niamey, Cotonou, Nouakchott, Ouagadougou, Abidjan et Bamako. Dans un contexte peu favorable, caractérisé par des contraintes qui inhibent ses énormes potentialités, cette activité parvient à occuper des milliers de personnes, à réduire la malnutrition, à générer des revenus et à préserver l’environnement.
Les agriculteurs urbains exercent leurs activités dans une grande insécurité foncière liée d’abord à leur statut d’occupants des terres et à la pression sur les réserves foncières résultant d’une démographie galopante et d’une urbanisation accélérée. Ils sont également confrontés au problème majeur de l’accès à l’eau. La compétition pour disposer des ressources dans les villes exige donc de ces agriculteurs une capacité de négociation pour défendre leurs intérêts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here